Espace doctorants
Témoignages

Le doctorat est une épreuve de longue haleine, source de grandes satisfactions et de difficultés plus ou moins passagères. Envoyez-nous vos témoignages à  l'adresse "Objectif Recherche" (contact@doctorat.be). Nous nous permettrons de publier certains passages significatifs. En voici quelques exemples.

Dans le cadre d'une enquête financée par le FNRS et réalisée par Objectif Recherche en 2004-2005, la question suivante a été posée à  des doctorants de toutes disciplines:

"Et si c'était à  refaire, recommenceriez-vous une thèse de doctorat ? Pourquoi ?"

Appréciations positives:

"Contacts fréquents avec le milieu scientifique; enrichissement social et intellectuel."

JF belge 25 ans, doctorante en Sciences/Chimie.

"Développement de la confiance en soi; davantage d'assurance pour débattre de sujets en public. Valorisation et Perfectionnement des connaissances en informatique et en anglais. Développement de l'esprit critique."

JF belge 27 ans, doctorante en Médecine.

"Le travail de thèse ne s'inscrit pas dans la routine; les interrogations scientifiques se situent à  un niveau intellectuel élevé."

JF belge 31 ans, doctorante en histoire.

"Développement de la rigueur intellectuelle; intérêt sur le plan intellectuel et humain; accès à  la création de projet, à  l'évolution intellectuelle."

JF française 29 ans, doctorante en Sciences Politiques.

"La thèse est une entreprise où le doctorant est seul maître à  bord; il gère l'orientation de ses travaux selon sa propre perspective et en retire une grande satisfaction personnelle."

JH belge, 29 ans, doctorant en Médecine.

"La thèse offre l'opportunité d'acquérir une compétence poussée dans un domaine et de rester intellectuellement actif."

JH belge 32 ans, doctorant en psychologie.

Appréciations négatives

"La thèse exige beaucoup d'énergie et de persévérance pour des perspectives minces. La remise en question est permanente; la valorisation reste problématique; la culture de la recherche est parfois un peu destructive."

JF belge 30 ans, doctorante en Sciences politiques.

"La thèse n'apporte rien sur le plan professionnel: elle ne fait que reculer le moment où l'on sera mis à  la porte de l'université car l'université n'offre pas de débouché en son sein. Le statut de boursier n'est pas valorisant et pose des problèmes par rapport au chômage."

JH belge 34 ans, doctorant en Droit.

"Avec un diplôme de licencié, on pourrait trouver du travail épanouissant autrement. le déroulement de la thèse comporte des phases très compliquées; l'Etat donnant plus de financement pour les doctorants, il y a beaucoup de doctorants mais l'ouverture des postes après obtention du diplôme de docteur est restreinte: il faudrait améliorer cet aspect."

JH belge 33 ans, doctorant en Médecine.

"Le travail de thèse est très exigeant du point de vue intellectuel; difficulté de concilier avec la vie de famille; manque de reconnaissance du privé: objectifs à  court terme insuffisant pour garantir le maintien de la motivation; statut financier précaire (pas de CDI)."

JH belge 25 ans, doctorant en Sciences appliquées.

Appréciations mitigées

"Oui car c'est un bel objectif personnel et non car la plus-value est faible en termes d'opportunité d'emploi."

JH belge 27 ans, doctorant en Sciences Humaines et Sociales.

"Satisfaction intellectuelle; sentiment d'avoir remporté un défi mais difficultés personnelles et sociales dues à  la charge de travail."

JF belge 27 ans, doctorante en Lettres.
Consulter et déposer vos offres d'emploi
Consulter et déposer un curriculum vitae
Besoin d'un coaching emploi