Vous êtes ici :

Faire ou ne pas faire une thèse?

Un bon choix professionnel, est un choix bien informé. Quelle que soit la décision à prendre, il faut avoir une bonne connaissance

  • de soi
  • du poste envisagé, en l’occurrence celui de chercheur doctorant
  • de(s) objectif(s) que l'on veut atteindre au niveau personnel/professionnel (compétences que l'on souhaite dévelloper, opportunités que à saisir saisir ou à créer, expériences que l'on veut vivre, défi que l'on souhaite relever,...)

Une fois décidé à se lancer dans l'expérience de thèse, il est impératif de bien démarrer. Vous trouverez ci-dessous quelques outils et lectures pour vous guider.

Un outil de questionnement systématique peut être utile et adapté pour vous aider à répondre à cette question...

CQQCOQP ( Comment? Qui? Quoi? Combien? Où? Quand? Pourquoi?)

Connaissance de soi

Une bonne connaissance de soi, passe par une introspection sur sa personnalité (ses qualités, ses défauts, ses intérêts), un bilan de ses compétences (ce que l’on fait bien), et un questionnement sur ses priorités (ses envies, attentes et motivations par rapport au poste envisagé).

Le travail de chercheur doctorant

La première étape consiste à se renseigner par rapport au doctorat en s’adressant aux chercheurs qui travaillent dans le même domaine. Ils auront certainement réponse à toutes sortes de questions (à quoi ressemble le quotidien d’un doctorant, quelles sont les tâches à faire, comment se déroule une année type, comment cela se passe aux conférences? …). Pour ce faire, adressez-vous au potentiel promoteur ainsi qu'aux doctorants travaillant dans le département que vous souhaitez intégrer.  

Chaque thèse est différente, et il serait impossible de faire ici une description de ce qu’implique le travail de doctorant. Il y a néanmoins quelques points communs à toutes les thèses, que l’on peut regrouper en trois catégories :

Tâches et responsabilités

  • Gérer le projet de thèse : lors d’une thèse, le doctorant a la responsabilité de planifier son projet, respecter les échéances, rapporter son avancement régulièrement. Il arrive également parfois qu'il doive gérer un budget ou certains membres de l’équipe (techniciens, mémorants).
  • Collaborer : une thèse se fait au moins en collaboration avec le promoteur, souvent aussi avec d’autres personnes (collègues chercheurs, partenaires industriels ou du secteur public, co-auteurs d’articles)
  • Réaliser une bibliographie, maintenir une veille scientifique : tout travail de recherche original passe par une connaissance profonde de ce qui a déjà été fait. Une grande partie du travail consiste donc à rester informé quant à l'état de l'art du thème de recherche du doctorant.
  • Collecter des données : que ce soit par les recherches bibliographiques, la consultation d’archives, la prise de mesures, la mise en place d’expériences ou la réalisation d’enquêtes, il est souvent attendu d’un doctorant qu’il récolte des données.
  • Analyser/interpréter des données : les données collectées doivent être synthétisées, traitées, analysées et finalement interprétées pour en tirer des conclusions.
  • Présenter ses résultats : la communication est une partie importante de la recherche et elle se fait sous forme écrite (articles, rapports, comptes-rendus) ainsi qu’orale (participation à des conférences, séminaires, présentations devant l’équipe ou le comité d’accompagnement).
  • Rédiger / défendre la thèse : toutes les thèses se terminent par l’écriture d’un manuscrit, sa lecture par un jury d’experts et la défense orale de la thèse par le candidat.

Compétences développées

Plusieurs études montrent qu’un ensemble de compétences sont communes à tous les docteurs, quelle que soit la discipline dans laquelle ils ont mené leurs recherches. L’étude Career, conduite en 2011 par l’entreprise Adoc Talent Management, résumait ce pool de compétences dans le schéma suivant :

Compétences ATM.jpg

 

Le double statut Etudiant/Employé

Formellement, le doctorant dispose d'un double statut: pour obtenir son diplôme, il doit s'inscrire comme étudiant au sein d'une université. En tant qu’étudiant, il bénéficie d’une formation doctorale équivalente à 180 ECTS. Il développe ses savoirs et il a droit à certains avantages liés au statut d’étudiant (réductions de prix pour les activités culturelles, etc.). Cependant, les activités qu'il exerce en tant que jeune chercheur en font un membre à part entière du personnel de l'université, et confèrent à la formation doctorale les caractéristiques d'une réelle expérience professionnelle (un salaire, des cotisations sociales, l’intégration dans une équipe de travail, un devoir de productivité, le développement de compétences, …). 

Témoignages

Le doctorat est une épreuve de longue haleine, source de grandes satisfactions et de difficultés plus ou moins passagères. Envoyez-nous vos témoignages à  l'adresse contact@doctorat.be. Nous nous permettrons de publier certains passages significatifs. En voici quelques exemples.

Depuis décembre 2013, nous avons lancé un appel à témoins concernant l’expérience de docteur hors académie. Voici 3 parcours qui pourront, peut-être, vous inspirer : 

Susana …

Doctorat (2006-2012) : Conception, fabrication et développement de produits industriels - Université polytechnique de Valencia (UPV, Espagne)

Expérience académique :

Professeure de Design industriel - Ecole Technique supérieure de Design industriel ;

Chercheuse principale – projet “Conception et développement de nouveaux produits à partir de matières premières naturelles de l'Amazonie”, en collaboration avec l’Institut national de recherche amazonienne (INPA, Brésil).

Expérience professionnelle en dehors de l’université:

Gestion du Design : Bureau d’étude de QuiqueToledano (Catarroja, Espagne, 2008) ; Département de design Valentina Ceramica (Castellón, Espagne, 2005-2007) ; Atelier Nomi (Lisboa, Portugal, 2001-2005).

Développement mobilier urbain : produits en pierre naturelle pour la Maison Communale de Viçosa (Cavalor et Centro Português de Design, 2008)

Création et Management d’entreprise : PEDRA d’Ouro - design de produits pierre naturelle (2005)

Publications : Picnic, A Paisagem a Pedra (Ediçoes Colibri, 2008).

 

Antonio …

Doctorat (2000-2003) : chimie pharmaceutique, Université de Navarre (Espagne) - supervision du Dr. Antonio Monge Vega (IUPAC) et collaboration des Laboratoires Servier (France). Objectif : le traitement de l’obésité
Post-Doc (2004) : recherche axée sur de nouveaux fongicides contre Botrytis cinerea.

Expérience professionnelle:

Manager département chimie analytique - GrupoLechePascual (Espagne, 2004-2010) : investigation alimentaire : études de stabilité, durée de vie, validation de déterminations analytiques d’off-flavors, isoflavonoids, acides organiques, sucres pour jus d’orange, lait et lait de soja.

Chercheur sciences biomédicales – Université de Cordoue (Espagne, 2010 à aujourd’hui) : traitement pharmacologique du cancer de prostate - collaboration de IPSEN (EE.UU.). Prospection de financements pour projets cliniques et précliniques concernant l’autisme.

 

Luca …

Expériences in&out academia : expériences mixtes de 10 ans en académie et dans de grandes compagnies de développement technologique.

Compétences principales développées : modélisation mathématique, développement de logiciels scientifiques visant l’analyse de données d’ingénierie.

Superviseur de réseau GNSS : analyse de données satellite (utilisation PERL, SHELL, FORTRAN)

Collaborateur France Télécom R&D et Université de porto : développement de modèles probabilistes (utilisation MATLAB et C).

 

Dans le cadre d'une enquête financée par le FNRS et réalisée par Objectif Recherche en 2004-2005, la question suivante a été posée à  des doctorants de toutes disciplines:

"Et si c'était à  refaire, recommenceriez-vous une thèse de doctorat ? Pourquoi ?" 

Appréciations positives:

"Contacts fréquents avec le milieu scientifique; enrichissement social et intellectuel."
JF belge 25 ans, docteure en Sciences/Chimie.

"Développement de la confiance en soi; davantage d'assurance pour débattre de sujets en public. Valorisation et Perfectionnement des connaissances en informatique et en anglais. Développement de l'esprit critique."
JF belge 27 ans, docteure en Médecine.

"Le travail de thèse ne s'inscrit pas dans la routine; les interrogations scientifiques se situent à un niveau intellectuel élevé."
JF belge 31 ans, docteure en histoire.

"Développement de la rigueur intellectuelle; intérêt sur le plan intellectuel et humain; accès à la création de projet, à l'évolution intellectuelle."
JF française 29 ans, docteure en Sciences Politiques.

"La thèse est une entreprise où le doctorant est seul maître à bord; il gère l'orientation de ses travaux selon sa propre perspective et en retire une grande satisfaction personnelle."
JH belge, 29 ans, docteur en Médecine.

"La thèse offre l'opportunité d'acquérir une compétence poussée dans un domaine et de rester intellectuellement actif."
JH belge 32 ans, docteur en psychologie.

Appréciations négatives

"La thèse exige beaucoup d'énergie et de persévérance pour des perspectives minces. La remise en question est permanente; la valorisation reste problématique; la culture de la recherche est parfois un peu destructive."
JF belge 30 ans, docteure en Sciences politiques.

"Avec un diplôme de licencié, on pourrait trouver du travail épanouissant autrement. Le déroulement de la thèse comporte des phases très compliquées; l'Etat donnant plus de financement pour les doctorants, il y a beaucoup de doctorants mais l'ouverture des postes après l'obtention du diplôme de docteur est restreinte: il faudrait améliorer cet aspect."
JH belge 33 ans, docteur en Médecine.

"Le travail de thèse est très exigeant du point de vue intellectuel; difficulté de concilier avec la vie de famille; manque de reconnaissance du privé: objectifs à court terme insuffisant pour garantir le maintien de la motivation; statut financier précaire (pas de CDI)."
JH belge 25 ans, docteur en Sciences appliquées.

Appréciations mitigées

"Oui car c'est un bel objectif personnel et non car la plus-value est faible en termes d'opportunités d'emploi."
JH belge 27 ans, docteur en Sciences Humaines et Sociales.

"Satisfaction intellectuelle; sentiment d'avoir remporté un défi mais difficultés personnelles et sociales dues à la charge de travail."
JF belge 27 ans, docteure en Lettres.

 

Bien démarrer sa thèse - Lectures & Recommandations

"Bien démarrer sa thèse - Guide pour doctorants" publié par les Bureaux de l’égalité des Hautes écoles universitaires de la Suisse Latine (BuLa)

Document bien structuré qui permet d'aborder les points importants avant de se lancer dans une thèse.

Document clair et complet - "l'indispensable" pour les nouveaux doctorants de Liège, mais qui offre des informations générales utiles à tous les doctorants.

Points de discussion entre promoteur et doctorant - Réalisé par l'ULg (Conseil du doctorat)

 

Entreprendre un doctorat dans une université de la Fédération Wallonie-Bruxelles :

Le doctorat à l'Université libre de Bruxelles (ULB)

Le doctorat à l'Université de Louvain (UCL)

Le doctorat à l'Université de Liège (ULg)

Le doctorat à l'Université de Namur (UNamur)

Le doctorat à l'Université de Mons (UMons)

Le doctorat à l'Université Saint-Louis (UStLouis)

Haar Drogentests Erkennung Perioden http://onlinepillen.ch/ sehr günstige Krankenversicherung